Des analystes affirment que les ventes d’iPhone vont chuter à partir du trimestre prochain

Des analystes affirment que les ventes d’iPhone vont chuter à partir du trimestre prochain
 
 
 
Bien que Apple devrait dégager un des plus gros profits trimestriels de son histoire, la marque de Cupertino accuse une baisse de sa capitalisation de 215 milliards de dollars sur un an. Pourtant, tous les indicateurs financiers sont au vert pour la marque à la pomme : pour les trois derniers mois, le bénéfice attendu par Apple se monte à 18,2 milliards de dollars. Même tendance pour les ventes d’iPhone qui continuent à augmenter et devraient bientôt battre le record de 74,5 millions d’exemplaires écoulés l’année dernière pendant la période octobre-décembre.
 
 
Et pourtant. Le journal Les Echos explique que la banque américaine Morgan Stanley anticipe, pour le prochain trimestre, une chute des ventes sur un an de 61 millions, à moins de 50 millions d’exemplaires. Deutsche Bank prédit également que les ventes annuelles d’iPhone vont reculer de 4 %. Des prédictions qui ne sont pas en faveur de la marque à la pomme : « Dialog Semiconductor, qui fournit les puces de gestion de puissance de l’iPhone, a récemment pré-annoncé des chiffres moins bons que prévu. Or, les revenus de cette société dépendent à plus de 70 % d’Apple » note Leslie Griffe de Malval, analyste chez Fourpoints.
 
La croissance chinoise, qui est un des moteurs principaux d’Apple pour la vente de ses iPhones, ralentit. Et comme les revenus de la firme de cupertino dépendent en majorité de son téléphone, il faudra que l’entreprise de Tim Cook soit à la hauteur des attentes pour l’iPhone 7.