La nouvelle chaîne d’information publique de France TV sera diffusée sur les mobiles et les box

La nouvelle chaîne d’information publique de France TV sera diffusée sur les mobiles et les box
 
 
Les tenants et aboutissants d’une quatrième chaîne d’informations du PAF (Paysage Audiovisuel Français) se précisent. Présenté vendredi en Comité central d’entreprise à France Télévisions, un document d’une centaine de pages, auquel le journal Les Échos a eu accès, apporte des précisions sur le futur format et contenu de la chaîne publique.
 
Concernant le mode de diffusion de la chaîne, le document en question évoque une diffusion sur internet, les mobiles et les box. Cependant, Delphine Ernotte, la patronne du groupe France Télévisions, s’est exprimée la semaine dernière afin d’annoncer son souhait d’être diffusé sur le réseau hertzien. Mais cela pose une question encore sans réponse : comment diffuser cette nouvelle chaîne d’information qui devra déjà faire face à l’arrivée récente de LCI ? Plusieurs pistes sont étudiées : la saisie, par le gouvernement, d’une nouvelle fréquence pour réorganisation des chaînes télévisuelles dans le cadre du passage à la HD et de la mise au norme MPEG-4, ainsi que le canal de Numéro 23 qui pourrait potentiellement se libérer suite à la décision du CSA début décembre.
 
Pour le contenu de la chaîne, les infographies ainsi que l’interactivité avec les téléspectateurs seront mise en avant. Elle s’adressera à un public plutôt « jeune ».
 
Comme prévu, France 24 prendra le relais de cette nouvelle chaîne la nuit (entre minuit et 6 heures du matin) et un poste directeur de chaîne sera créé. 75 personnes seront sous sa responsabilité et, au total, 167 personnes devraient être embauchées à plein temps. France Télévisions précise que la majorité des postes crées seraient en priorité des redéploiements internes.
Le budget de la chaîne sera terminé en février, mais une somme de 6 millions d’euros a été débloquée pour le lancement de cette dernière. Ce qui est peu, si l’on compare ce chiffre avec le budget de sa future concurrente, BFMTV (53 millions).