Le CSA confirme la suspension de diffusion de la chaîne Numéro 23

Le CSA confirme la suspension de diffusion de la chaîne Numéro 23
 
 
Une décision historique ! Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), réuni en assemblée plénière mercredi, a décidé de rejeter le recours gracieux de la chaîne Numéro 23, suite à l’abrogation de son autorisation de diffusion prononcée en octobre.
 
Le conflit entre le gendarme de l’audiovisuel et la chaîne porte sur la revente de Numéro 23 au groupe NextRadioTV, le 2 avril, pour un montant de 88,3 millions d’euros. Cependant, la vente doit être approuvée par le Conseil afin qu’elle soit validée. Le CSA décide en juin d’éclaircir les conditions de la présence d’un actionnaire russe, l’investisseur UTH, arrivé fin 2013 au capital de l’entreprise, à hauteur de 15 % pour un montant de 10 millions d’euros. « Cette opération a été dissimulée au Conseil malgré plusieurs relances de sa part, le pacte n’ayant été finalement reçu que le 25 mai 2015 », observe le CSA, qui considère que Numéro 23 n’a pas respecté ses obligations en matière de représentation de la diversité.
 
De plus, le gendarme de l’audiovisuel a la conviction que la vente à NextRadioTV devait s’effectuer de manière « rapide », ce qui était contraire aux déclarations de la chaîne sur le sujet.
 
La décision du CSA est historique en la matière, car c’est la première fois que l’autorité décide d’abroger l’autorisation de diffusion d’une chaîne. Numéro 23 devra donc arrêter de diffuser ses programmes à partir du 30 juin 2016.
 
Néanmoins, la chaîne ne prévoit pas d’en rester là et à déjà communiqué afin d’annoncer sa « décision d’introduire un recours contentieux » devant le Conseil d’État.
 
Sources : CSA, Le Monde