THD42 : Etat d’avancement des travaux dans le Très Haut Débit

THD42 : Etat d’avancement des travaux dans le Très Haut Débit

Dans la Loire, le déploiement du réseau d’initiative publique est réalisé sous la maîtrise d’ouvrage du Syndicat Intercommunal d’Energies du département de la Loire (SIEL). Le 15 janvier 2016, le SIEL réunit l’ensemble des partenaires nationaux et locaux de ce projet pour mettre en avant la dynamique lancée. Le chantier de déploiement vise à déployer des réseaux de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) à destination de 172 000 logements, entreprises et services publics.

Le projet THD42 concerne toute la Loire hormis les périmètres de Saint‐Etienne métropole (43 communes) et des 6 communes qui composaient initialement le Grand Roanne. En effet, sur ces territoires, l’opérateur Orange s’est engagé à assurer le développement de la fibre optique pour toutes les communes. 277 communes de la Loire doivent ainsi pouvoir bénéficier du réseau créé par THD42.

18 entreprises spécialisées sont mobilisées par le SIEL pour construire le réseau THD42 et raccorder les bâtiments. Ce chantier génère 600 emplois direct durant sa phase initiale puis 150 en phase d’exploitation. Le projet THD42 vise à réutiliser un maximum d’infrastructures existantes. La fibre est ainsi déroulée de la manière suivante : 280 millions d’euros dont un soutien de l’Etat de plus de 65 millions d’euros.

‐ 48% sur des poteaux électriques du SIEL en lien avec ERDF,

‐ 26% dans des fourreaux existants et sur des poteaux Télécom en lien avec Orange,

‐ 26% avec des infrastructures créées spécialement par le SIEL.

Sur chaque territoire, les travaux vont se dérouler en deux principales phases, par secteur. La première, la construction du réseau de desserte (Points de Mutualisation, lignes de fibre, Points de Branchements). La seconde, les raccordements des locaux depuis les Points de Branchements.

280 millions d’euros dont un soutien de l’Etat de plus de 65 millions d’euros.

L’opération THD42 représente un investissement de 280 millions d’euros. L’Etat, la Région Auvergne Rhône‐Alpes (Ex région Rhône‐Alpes) les 17 communautés de communes ou d’agglomération et le SIEL financent les travaux. L’Etat participe à hauteur de 65,46 millions d’euros dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, la Région Auvergne Rhône‐Alpes apporte 25 millions d’euros et les communautés versent environ 95 millions d’euros soit 540 € par local raccordé.

Lorsque les premières zones seront équipées avec la fibre, le réseau public THD42 sera ouvert à tous les Fournisseurs d’Accès Internet qui le souhaitent. Les FAI sont libres d’utiliser ou de ne pas utiliser ce réseau et de vendre des offres «fibre». Dans certains cas, des fournisseurs ne seront présents qu’à partir d’une certaine quantité de clients raccordés.

Selon les territoires, le chantier doit se dérouler entre 2014 et 2020. Certaines collectivités ont décidé de faire réaliser les travaux plus rapidement. A l’issu de la création du réseau principal de desserte, la campagne de raccordement débutera sur chaque secteur et pourra s’étaler jusqu’en 2025 dans la Loire. En moyenne, il faut compter 15 mois entre le début des travaux sur la commune et l’éligibilité à la fibre.

Fortement engagés, les déploiements en cours dans le département de la Loire peuvent être visualisés sur l’Observatoire France Très Haut Débit. 

Aujourd’hui, THD42 a également diffusé un dossier de presse consacré à ce déploiement. Il est consultable ici.