Le journaliste de BFMTV accusé d’une bourde, lors des attentats du 7 janvier 2015, fait son mea-culpa sur Canal +

Le journaliste de BFMTV accusé d’une bourde, lors des attentats du 7 janvier 2015, fait son mea-culpa sur Canal +
 
C’était dans l’émission Le Tube de Canal+ du 9 janvier 2016. Le journaliste Dominique Rizet était l’invité du magazine média, présenté par Ophélie Meunier, afin de s’expliquer sur ses agissements lors de la prise d’otages de l’Hyper Cacher l’année dernière. Dominique Rizet avait annoncé, en direct, qu’un des otages était caché dans la chambre froide du magasin. Une information qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques si le terroriste s’en était rendu compte.
 
 
 
Un an après les faits, le journaliste se confesse : « Cette faute me hante ! Cette phrase, je n’aurais pas dû la prononcer, c’était une information que j’avais » Durant cet entretien, il avoue que ce jour-là, il avait commis une erreur : « Sur le moment, j’ai une garantie. Quelqu’un me dit : ça risque rien, c’est « secure ». Mais, après coup, je réalise que je n’aurais pas dû le dire ». Le journaliste semble, en tout cas, être affecté par ce qui s’est passé ce jour-là : « J’ai fait 60 heures d’antenne en 72 heures, mais c’est parce que j’ai bien voulu le faire, parce que les infos, je les avais. J’en avais même dix fois plus. J’avais tout en temps réel. Je m’en veux parce que la page d’écriture était belle, et juste arrivé à la fin, j’ai fait une grosse tache ».