Free, 1er opérateur français avec 21% de ses adresses en IPV6

Free, 1er opérateur français avec 21% de ses adresses en IPV6

Lancé en décembre 2007, l’iPV6 est en mesure de remplacer l’iPv4. Grâce à des adresses de 128 bits au lieu de 32 bits, IPv6 dispose d’un espace d’adressage bien plus important que l’IPv4.

Si le déploiement de ce nouveau protocole est relativement compliqué à mettre en place (nécessitant une période de transition avec la cohabitation des deux protocoles iPv4 et iPv6), en France, Free mène la danse au 1er trimestre. Il est le premier opérateur français avec plus de 21% de ses adresses en IPV6, selon le rapport publié par Akamai.

En comparaison, des opérateurs comme Deutsche Telekom (Allemagne) et Belgacom (Belgique) affichent 23% pour le premier et 20% pour le second. La palme revient à Verizon avec près de 70%.

L’Akamai Intelligent Platform distribue mondialement plus de 2 billions d’interactions Internet et assure une défense au quotidien contre les attaques DDoS. En s’appuyant sur cette mine d’informations, le rapport « État des lieux de l’Internet » offre une vision sur les tendances actuelles sur Internet : Niveau de préparation des pays pour la 4K en streaming, vitesses de connexion et taux d’adoption du haut débit dans chaque pays, taux d’adoption du protocole IPv6, etc…

Toujours selon ce rapport, en France, seules 6,7% des connexions ont plus de 15 Mb/s, plaçant le pays à la 39eme position du classement). Par ailleurs, le débit moyen dans le fixe est de 7,5 Mb/s et de 7.9Mb/s dans le mobile.

Merci à Giov56