Canal+ va modifier ses méthodes décriées concernant la résiliation, sous la pression du gouvernement

Canal+ va modifier ses méthodes décriées concernant la résiliation, sous la pression du gouvernement

 
Ce n’est une pas une nouveauté, c’est souvent la croix et la bannière pour se désabonner de Canal+ ou Canalsat. Contrairement aux autres services audiovisuels, que ce soit les chaînes de Freebox TV, OCS, beIN Sports, etc. qui permettent de se désabonner quand on le souhaite, l’abonnés Canal+ ne pourra se désabonner qu’une seule fois par an. Et pour se faire, il devra prévenir Canal+ au moins 1 mois avant la date anniversaire. Passé ce délai, l’abonnement est reparti pour 1 an. C’est ce qu’on appelle la tacite reconduction
 
Cette pratique est légale, mais à condition de respecter une règle essentielle : l’information claire du consommateur. Canal+ doit en effet prévenir ses abonnés par lettre nominative avant la reconduction de son contrat, en lui donnant les informations nécessaires à sa résiliation. La loi Hamon indique que « cette information devra figurer dans un encadré, de manière claire et lisible ». Or ce n’est pas vraiment ce que fait Canal+ et c’est ce qui a mis en colère Carole Delga, la secrétaire d’Etat à la Consommation, qui a assuré : « Il va falloir que ça change vite, très vite »
 
 
En effet, si le dit courrier indique bien une date d’échéance de contrat indiquée en haut à gauche et l’adresse pour résilier en bas de page, c’est écrit en petits caractères. Mais surtout, Canal+ noie le poisson dans ce courrier puisque l’essentiel de celui-ci « porte sur un autre sujet : l’existence d’un compte en ligne sur le site Internet de la chaîne pour gérer ses abonnements » rapporte le Parisien. 
 
Face au risque de sanction, Canal+ a donc assuré qu’il allait faire évoluer ses méthodes et donc son courrier, concernant la résiliation. On ne peut que s’en féliciter.
 
Source et image : Le Parisien