Achat de fréquences 700 Mhz : même 1 milliard d’euros ne poseraient pas de problème à Free, selon des analystes

Achat de fréquences 700 Mhz : même 1 milliard d’euros ne poseraient pas de problème à Free, selon des analystes

 
Dans une note publiée ce matin, Société Générale a estimé que le potentiel d’Iliad était plus élevé que prévu car le risque concernant l’achat des nouvelles fréquences 700 MHz était déjà intégré dans le cours.
 
Le broker a calculé que « si l’on suppose un décaissement de un milliard d’euros pour les fréquences 700 MHz (SFR avait déboursé 1,1 milliard d’euros pour deux blocs de 10 MHz dans la bande 800 MHz), la dette nette du groupe représenterait encore moins de une fois l’EBITDA anticipé 2017 »
 
Un autre élément, relevé par la note de SG, est la concentration dans les télécoms qui est au point mort en France. Dans ces conditions, l’analyste pense que « l’absence de concentration du marché pourrait aboutir à des hausses de prix car Iliad (à l’instar de Bouygues Telecom) a besoin de cash flows supplémentaires pour investir dans la fibre ».