Bruxelles dit oui à Orange pour le rachat de Jazztel, mais pose ses conditions


Depuis novembre dernier, la Commission Européenne étudie l’offre d’Orange pour le rachat de l’opérateur espagnol Jazztel. Les concessions de l’opérateur avaient été repoussées une première fois en janvier, jugées insuffisantes. En février, la Commission avertissait Orange que le projet pouvait nuire à la concurrence, mais le verdict final était toujours attendu pour le 30 avril.

Sans dire oui officiellement, Bruxelles donne sa permission, mais sous conditions. En contrepartie du rachat de Jazztel pour 3,4 milliards d’euros, Orange devra louer la quasi-totalité du réseau ADSL fraîchement acquis de Jazztel à ses concurrents, ainsi que lui céder le déploiement de la fibre dans 700 000 foyers du réseau. Le journal espagnol El Pais dévoile déjà deux intéressés : Yoigo – le quatrième opérateur mobile sur le marché espagnol – et Masmovil.

Cette demande de Bruxelles peut sonner comme un non-sens, car si Orange lorgnait Jazztel, c’était bien dans le but d’accélérer le déploiement de la fibre en Espagne – sans pour autant céder 700 000 foyers à la concurrence. « C’est 700 000 prises à céder sur un total de 3,7 millions à date, soit 19 % » signale un spécialiste des télécoms.
 

Source : Les Echos