Respect de la vie privée : Qwant et DuckGoGo s’opposent à Google

Respect de la vie privée : Qwant et DuckGoGo s’opposent à Google
 
"Le moteur de recherche qui ne vous espionne pas". Tel est le slogan de DuckDuckGo, qui promet sur son site internet ne collecter "aucune informations personnelles" sur le contenu des recherches effectuées ou sur les cookies laissés sur le web. Ce moteur de recherche surfe sur la vague "anti-google" du moment, poussant même certains curieux à explorer le "deep web", cette partie d’internet non visible via des moteurs de recherche classiques. Qwant et DuckDuckGo font le même travail de recherche que le géant californien, sans pour autant avoir un énorme trafic. Le principe de DuckDuckGo est simple : un surf anonyme, qui ne garde aucune trace numérique, aucune adresse IP et ne les partage donc pas avec les annonceurs. 
 
Considérées par certains spécialistes comme la "mine d’or du XXIe siècle", les données personnelles sont, aujourd’hui, l’objet d’une guerre féroce entre annonceurs (entreprises faisant de la publicité ciblée sur internet). L’américain DuckDuckGo et le français Qwant sont actuellement les deux seuls moteurs de recherche grands publics" à proposer une navigation sans collecte d’informations personnelles.
 
 
Le journal La Tribune précise d’ailleurs que Qwant a reçu les encouragements du ministre de l’économie, Emmanuel Macron, sur Twitter : "Bravo au nouvau Qwant ! Un Google français en marche". La comparaison peut tout de même paraître un peu exagérée, étant donné les différences de fonctionnement entre les deux concurrents. Le moteur de recherche français a tout de même du chemin à accomplir avant de s’élever au niveau de Google, qui traite environ 3 milliards de requêtes par jour, contre seulement 6 millions par jour pour Qwant.