Un appel à manifester contre la surveillance généralisée

Un appel à manifester contre la surveillance généralisée

L’observatoire des libertés et du numérique ainsi que plusieurs collectifs et associations appellent à une manifestation lundi 13 avril 2015 à 12h30, près de l’Assemblée nationale, contre le projet de loi sur le Renseignement.

Les débats sur le projet de loi relatif au renseignement débuteront lundi 13 avril 2015 à l’Assemblée nationale. « Le gouvernement a fait le choix de confisquer le débat démocratique en soumettant ce texte à la procédure accélérée […] L’urgence décrétée renvoie dans l’ombre le véritable sujet : les pouvoirs de surveillance de l’État sur les citoyens. La communication gouvernementale ne doit pas nous tromper : en fait d’encadrement, ce projet entérine les pratiques illégales des services et légalise, dans de vastes domaines de la vie sociale, des méthodes de surveillance lourdement intrusives » explique La Quadrature du Net, 

Et d’ajouter que le texte ajoute « des moyens de surveillance généralisée comparables à ceux de la NSA dénoncés par Edward Snowden, sans garantie pour les libertés individuelles et pour le respect de la vie privée ».

Les méthodes de surveillance et d’interception des données sont massives  : backdoor, mise en place d’algorithmes de détection au cœur des réseaux des hébergeurs et des opérateurs… Ce projet de loi permettrait également d’utiliser des dispositifs pouvant capter, dans un rayon de l’ordre de 500 m à 1 km, les données de connexion des téléphones et même dans certains cas les communications elles-mêmes.

« La liberté et la sûreté, droits naturels et imprescriptibles reconnus par la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen, sont en péril ». C’est pourquoi l’OLN et plusieurs associations appellent à manifester, nombreux, le lundi 13 avril 2015 à 12h30, place Edouard Herriot (près de l’Assemblée nationale), à Paris.

Les associations et collectifs qui appellent au rassemblement sont les suivants : L’Observatoire des Libertés et du Numérique, La Quadrature du Net, CREIS-Terminal, La Ligue des Droits de l’Homme, Le Syndicat de la Magistrature, Le Syndicat des avocats de France, Le CECIL, Amnesty International France, Attac, la Fondation Copernic et Solidaires.