Plus de zones blanches fin 2016 : la loi devant le Sénat

Plus de zones blanches fin 2016 :  la loi devant le Sénat

Elles sont 3070 laissées pour compte par les opérateurs, dont 2 900 privées de 3G chez l’ensemble des opérateurs et 170 privées de tout réseau de communication. Le projet de loi Macron vise à résorber les zones blanches qui touchent ces communes.

Normalement depuis 2013, elles étaient censées avoir complètement disparues. Orange, SFR et Bouygues avaient paraphé un accord en ce sens en 2010. L’arrivée de Free aura permis de justifier en partie ce retard. L’ARCEP a néanmoins ouvert une enquête concernant ce non respect de ces obligations.
 
Le dossier est désormais de nouveau sur les tablettes du Sénat qui devra cette semaine amender le projet de loi Macron. Cette dernière porte un nouveau délai pour les opérateurs à fin 2016 pour que l’ensemble de ces 3070 communes soit aussi bien couvert en 2G qu’en 3G et en cas de non respect de ces obligations, les opérateurs s’exposeront à des sanctions.
 
Pour Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au Numérique " la loi demandera aux opérateurs mobiles d’achever la couverture dans toutes les communes dans un délai compatible avec leurs projets d’investissement et conformément aux obligations contractuelles qui avaient été négociées."
 
Elle réitère ainsi ses engagements pour que le numérique soit "partout "et "bénéficie à tous".
 
Source : le Parisien