Nolife sur Freebox : une double page dans Libé !

Nous vous l’annoncions au travers d’une interview exclusive d’un de ses fondateurs, Sébastien Ruchet, Nolife, la chaîne des geeks, va être lancée sur Freebox TV à la fin du mois.

Et il commence à y avoir beaucoup de bruit autour de cette chaîne, si bien que Libération y consacre une double page dans son édition d’aujourd’hui. Comme quoi, le modèle proposé par Free permettant à de nouvelles chaînes de se lancer fini par payer et permet de voir l’éclosion de nouvelle thématique inédites. Extrait :

L’idée de créer une chaîne de télévision commence à germer durant l’été 2006. La régie de diffusion Cognac-Jay Image vient de signer un accord avec l’opérateur Free, et les tarifs sont abordables : 774 euros par mois. Les principes techniques aussi. Il suffit d’envoyer des fichiers vidéo et une playlist sur un serveur, douze heures avant diffusion, et le tour est joué. Avec peu de moyens, ils peuvent donc monter un projet de chaîne gratuite, financée par la publicité. Plus de clients, encore moins de patron, ils sont aux commandes. Mais pour quoi faire ? Une télévision qu’ils aimeraient regarder. Et qui n’existe pas encore. Car les no-life, comme chez eux sur le Net, ne se retrouvent pas sur le petit écran. Souvent considérés comme des demeurés par les chaînes hertziennes («Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?»,  «Les mangas sont-ils bons pour la jeunesse ?» etc. ), ils ne trouvent pas plus leur compte sur celles du câble et du satellite. Aucune n’aborde leur passion de l’unique façon qui leur semblerait acceptable : ultraspécialisée et pointue.

Lire l’article de Libération