[MàJ] L’Autorité de la Concurrence met sous scellés des bureaux du siège de SFR et de Numéricable

[MàJ] L’Autorité de la Concurrence met sous scellés des bureaux du siège de SFR et de Numéricable

Ce matin, l’Autorité de la concurrence a mis sous scellé des bureaux chez SFR et Numéricable, dans le cadre de son enquête sur les conditions de rachat de SFR par Numéricable. Les syndicats de l’entreprise ont «la mise sous scellé de certains bureaux» au siège. L’AFP a contacté l’Autorité de la Concurrence qui a indiqué «avoir mené des opérations de visite et de saisie dans le secteur des télécoms» mais n’a pas donné de précision.
 
 

 
Le site zamanfrance.fr a lui posté une photo de ces bureaux scellés au siège de SFR et précise que l’Autorité de la concurrence a « fait une descente au siège social de SFR à Saint-Denis, ce matin vers 10 h et a saisi la totalité des ordinateurs et des documents des membres du comité exécutif. Les bureaux ont été également condamnés. »
 
Mise à jour : Selon Les Echos, la direction du groupe SFR-Numéricable a indiqué qu’ « afin de s’assurer du respect des conditions de rachat de SFR par Numericable Group, l’Autorité de la Concurrence mène actuellement une enquête avec la DGCCRF », chargée de la répression des fraudes. Et de préciser que « dans le cadre de cette enquête, une intervention a lieu au siège de l’entreprise, avec la mise sous scellé de certains bureaux ».
 
Selon les syndicats, CDFT et UNSA, l’opération était menée simultanément au siège de SFR à Saint-Denis et celui de Numéricable à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). « On est tous très surpris », a indiqué Olivier Lelong de la CFDT.