Selon Paris-Match, personne, à part Xavier Niel, ne critique plus l’exil fiscal de Patrick Drahi “sans requérir l’anonymat”

Selon Paris-Match, personne, à part Xavier Niel, ne critique plus l’exil fiscal de Patrick Drahi “sans requérir l’anonymat”

 
Dans un article paru ce jour dans Paris-Match le statut de Patrick Drahi a changé depuis qu’il est devenu la 3e fortune française et la 57 eme mondiale. Cette ascension fulgurante s’est produite en un an dès lors qu’il a rachété SFR aux griffes de Vivendi. La fortune du magnat des télécoms est désormais valorisée à 16 milliards d’euros alors qu’elle n’en valait "que" 6 milliards l’an passé.
 
Avec de nombreuses acquisitions dans la presse avec entre autres Libération et L’Express, Patrick Drahi a réussi à faire taire les critiques auparavant abondantes à son sujet. Pour Paris-Match, ils sont nombreux à avoir changé leur fusil d’épaule. Désormais le magazine people estime que "personne, à part Xavier Niel, ne se risque plus à critiquer la résidence fiscale suisse de Patrick Drahi sans requérir l’anonymat."
 
Au contraire, selon le magazine, ils sont même désormais beaucoup "d’admirateurs" à se "bousculer aux dîners caritatifs auxquels il participe."
 
La relation entre les deux "self made man" reste de son côté tendue. Selon Paris Match, même si les deux concurrents habitent la même rue du XVIème arrondissement, les deux hommes ne se sont plus parlé depuis 2011. Xavier Niel avait promis de ne plus parler à son concurrent pendant 10 ans, une promesse que jusque là, il tient.