Harcèlement moral à France Télécom : relaxe des trois dirigeants en appel

 
Cette affaire est distincte de l’affaire des suicides, dont l’enquête est terminée mais la procédure est toujours en cours. Cette dernière mettait en cause Bertrand de Roblens, directeur du pôle commercial de l’agence grands comptes, dans une affaire de harcèlement moral au sein de France Télécom entre 2008 et 2009. 
 
Il était reproché à 3 responsables de France Télécom d’avoir tenu des propos humiliants à l’égard d’une subordonnée, ramenant ses compétences à son physique, annulé des déplacements avec des clients ou encore refusé de transmettre des demandes d’augmentation.
 
Le cadre de France Télécom et deux de ses adjoints mis en cause dans une moindre mesure avaient été relaxés en première instance. Le parquet avait fait appel de la décision. La cour d’appel de Paris a confirmé hier la relaxe des trois responsables de France Telecom.
 
L’avocate de Bertrand de Noblens a salué une "sage décision" soulignant qu’il fallait "faire la part des choses entre la théorie du code pénal et la réalité de la relation de travail dans une entreprise."
 
Source : AFP