MyTF1VOD et Afrostream expliquent le nouveau label Afrostream VOD disponible sur box et mobile

MyTF1VOD et Afrostream expliquent le nouveau label Afrostream VOD disponible sur box et mobile

Le 5 mars dernier MyTF1VOD lançait, en association avec Afrostream, le label AfrostreamVOD. Suite à cette nouvelle offre de vidéos en streaming, Pierre Olivier, directeur marketing de TF1 Vidéo et Tonjé Bakang, fondateur d’Afrostream, ont apporté quelques précisions, à Univers Freebox, à propos de cette association.

 
"Il a fallu environ 6 mois pour que les équipes de MyTF1VOD rencontrent l’envie, la passion et l’expertise des équipes d’Afrostream et que ces deux équipes créent ensemble AfrostreamVOD" nous confie Pierre Olivier. Mais ce rassemblement est aussi le résultat d’une inspiration forte autour de l’enrichissement de l’offre VOD. "Il s’agit d’une décision commune de créer ce label. C’est une rencontre entre deux personnalités, moi-même, Tonjé Bakang, et Guillaume de TF1, qui est passionné depuis l’enfance de ce genre, et qui a voulu rencontrer des experts de ce cinéma". Leur passion commune les a alors incités à travailler ensemble, pour apporter quelque chose de rare au public. "L’union s’est conclue vite, dans l’enthousiasme, comme une évidence" pour Pierre Olivier. 
 
 
A l’origine, Afrostream, c’est du streaming vidéo, qui permet d’offrir, au public qui le désire, la découverte des films Afro et de satisfaire les attentes variées. Afrostream VOD, "c’est une nouvelle offre de divertissement et de cinéma. Les plateformes actuelles sont toutes similaires donc Afrostream a voulu être différenciant. L’offre ne représentait jusque-là rien du tout. Pas d’unité, pas de style et aucun genre. Grâce au label, il est possible de retrouver tous les films du genre" déclare le fondateur de la plateforme. 
 
Sortir les spectateurs de leurs habitudes 
 
La grande attente de ce label est "de pouvoir faire découvrir aux français de nouveaux films, un cinéma actuellement peu diffusé, qui s’adresse à tous les publics", affirme Tonjé Bakang. Prendre exemple particulièrement sur les Italiens et les Asiatiques, pour pouvoir "sortir les spectateurs de leurs habitudes". 
 
"AfrostreamVOD est une offre de VOD transactionnelle : les internautes créent leur compte sur MYTF1VOD puis achètent une séance de visionnage du film de leur choix. Chaque film proposé dans la sélection sera disponible à partir de 2,99 € en SD. Ils peuvent ensuite profiter de ces contenus sur tous leurs écrans : télévision, ordinateur, smartphone et tablette. L’offre AfrostreamVOD sera aussi directement accessible via les box internet connectées aux téléviseurs partout où le service MYTF1VOD est présent" informe Pierre Olivier. 
 
 
"Aucun critère ne détermine le choix des films pour le label. Tous les genres Afro sont mis en ligne selon leur disponibilité". Le contact direct et important avec le public permet à tous de faire des recommandations et des suggestions. "Nous écoutons les recommandations et y sommes sensibles puisque celles-ci permettent de satisfaire la demande. Cependant, il faut que celles-ci soient pertinentes, pour avoir une offre de découverte et de surprise.
 
Proposer une centaine de films
 
"Quant au potentiel de ventes de séances, c’est trop nouveau donc trop tôt pour se prononcer. Notre objectif à moyen terme est plutôt de continuer à enrichir l’offre d’AfrostreamVOD – avec l’idée de proposer une centaine de films dans les 6 prochains mois mais également des séries, si nous sommes en mesure d’en acquérir les droits" constate le directeur marketing de TF1 vidéo. 
 
Dans les mois à venir, Afrostream souhaite développer les abonnements, mais aussi accompagner notamment le Festival du film Afro, une association étudiante qui souhaite faire découvrir ce genre et l’ouverture d’un cinéma au Sénégal. 
 
Tonjé Bakang, le fondateur d’Afrostream
 
Pendant ce temps, la plateforme va se développer et acquérir de l’importance, qu’elle commence déjà à avoir, sur les réseaux sociaux. Cette renommée permet à Afrostream de devenir partenaire de nombreux médias. "C’est génial Afrostream. Ça concerne 1 milliard de personnes sur terre." Tonjé Bakang constate que depuis le lancement d’Afrostream VOD, il existe un grand engouement de la part des gens sur les réseaux sociaux. 
 
Du côté de MyTF1VOD, "nous avons la volonté d’enrichir notre service avec des univers et des cinémas qui sont, eux aussi, insuffisamment visibles". Pierre Olivier indique également que la plateforme "travaille à l’amélioration de son expérience utilisateurs". Dans les deux cas, des informations supplémentaires seront communiquées prochainement par le directeur marketing de TF1 Vidéo.