Une 4ème licence menace l’emploi

C’est en effet la teneur des propos tenus par Martin Bouygues. Ce dernier annonce l’échec pour ce quatrième opérateur : "Soit ses actionnaires perdront beaucoup d’argent, soit le consommateur paiera la facture. Je lui souhaite beaucoup de plaisir. Car le marché est totalement mature, il n’y a pas de croissance."

Perspective d’une croissance limitée de 2 % pour Bouygues Telecom en 2007. Martin Bouygues ajoute le 4e opérateur devra effectuer des "investissements considérables ". Enfin, il a indiqué que l’arrivée d’un nouvel opérateur "posera un problème important d’effectifs chez les trois opérateurs existants, qui emploient aujourd’hui près de 25.000 personnes. Le 4e opérateur aura-t-il l’obligation de reprendre les sureffectifs chez les trois autres ?".

M Free, Bolloré, Numéricable vous voilà prévenus…

Source : Les Echos