Free, SFR et Bouygues Télécom : les bons élèves du replay

Free, SFR et Bouygues Télécom : les bons élèves du replay

En France, les 25 chaînes de la TNT proposent une offre de replay. Disponible sur internet, il est possible de le consulter sur ordinateur, smartphones, tablettes, consoles de salon, télévisions et box.

 Il existe aujourd’hui 21 services de replay en clair sur les réseaux gérés, comme l’indique la synthèse d’étude du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. Les offres les plus exhaustives sont celles de SFR, Free et Bouygues Télécom. Mais ces fournisseurs d’accès internet n’interviennent pas dans la présentation, l’organisation ni même l’éditorialisme des services distribués.
 
Chaque mois en 2014, ce sont 15 300 heures de replay qui étaient disponibles. Plus de la moitié des programmes diffusés sur les chaînes nationales gratuites de 17h à minuit, en novembre 2013, étaient disponibles en replay sur internet. Parmi eux, 89 % provenaient des chaînes historiques, 49 % des chaînes de la TNT de la première vague et 32 % des chaînes HD.
 
Plusieurs programmes sont absents des offres de replay pour des raisons de droit. C’est le cas des œuvres cinématographiques, des événements sportifs, les spectacles vivants, les multidiffusions, les programmes contenant des images d’archives. C’est aussi parfois le résultat d’un échec dans les négociations avec l’ayant droit, un choix éditorial ou des problèmes techniques.
 
Les droits de rattrapage sont valables pour tous les supports et l’offre reste toujours identique. Ces droits des œuvres audiovisuelles et EOF sont cédés aux chaînes gratuites, à Canal + et aux chaînes thématiques du groupe Canal Plus. Seuls les délais de rattrapage peuvent varier. Ils sont généralement d’une semaine pour les programmes de stock et plus d’un mois pour les émissions de flux. 
 
 
La part des programmes de stock s’est accrue de 2 points en un an atteignant 17 % en 2014. Dans ces programmes, les fictions françaises et américaines représentant près des 3/4 du volume horaire mensuel moyen de fiction en replay en 2014.
 
Pour ce qui est des chaînes payantes, dites "premium", elles proposent également du replay pour une durée d’un mois à leurs abonnés. Mais le nombre de visionnage est limité. Les chaînes payantes bénéficient d’une large distribution et d’un visionnage sur deux écrans en plus de la télévision, avec un même compte.
 
Aujourd’hui se développe également la Vidéo à la Demande (VàDA), qui permet de visionner un programme au moment souhaité en contrepartie d’un paiement forfaitaire mensuel. De plus en plus, le replay se mélange à la VàDA. À terme, il se pose alors la question de la création d’un régime juridique unique pour les deux types de services.