“D’ici la fin de l’année, Free n’aura quasiment plus aucun intérêt à racheter le réseau Bouygues Télécom”

“D’ici la fin de l’année, Free n’aura quasiment plus aucun intérêt à racheter le réseau Bouygues Télécom”
 
Interrogé par nos confrères de Challenges, Anthony Carvalho analyste chez Fourpoints IM revient sur les rumeurs de rachat de Bouygues Télécom par SFR-Numericable.
 
Pour Anthony Carvalho le rachat de Bouygues Télécom par SFR est possible sous certaines conditions : 
 
La première : respecter un ratio d’endettement de quatre fois l’EBITDA même "s’ils peuvent aller au delà en cas d’acquisition." Après avoir cassé leur tirelire pour s’offrir, pour l’analyste "la question est de savoir si SFR-Numericable avec une aide éventuelle d’Altice peut rassembler 8 milliards d’euros, sans avoir recours à une augmentation de capital."
 
Pour Anthony Carvalho, la solution pourrait être de proposer à Bouygues de garder une part dans la future entité et de le rémunérer en actions. Pour l’analyste, "la question est de savoir quel pourcentage Martin Bouygues est prêt à accepter dans la nouvelle entité."
 
Deuxième incertitude : les questions concurrentielles
 
En cas de rachat de Bouygues Télécom, SFR-Numericable-Bouygues disposera de plus de 50 % du spectre des fréquences. Pour Anthony Carvalho, "la solution la plus simple serait de vendre une partie du réseau et/ou du spectre à Iliad." Il estime également que le temps joue contre SFR-Numericable, Free étant entrain de déployer son réseau. Pour lui, "Free n’aura quasiment plus aucun intérêt à racheter le réseau de Bouygues Télécom." Pour lui, l’autre scénario "peu probable" serait de céder une partie des abonnés de Bouygues Télécom à Free.