Une facture mobile de 1 600 euros pour des émoticônes

Une facture mobile de 1 600 euros pour des émoticônes

Les lignes en petits caractères sur les contrats font souvent l’objet de blagues ou de détournement, comme dans le premier épisode de la saison 15 de South Park "Humancenti-Pad", ou Kyle accepte sans les lires les conditions générales d’Apple, et se retrouve victime d’expériences corporelles, bref.

 

Tout comme Kyle, Paula Cochrane n’a pas lu les conditions générales de son opérateur mobile. Cette coiffeuse de 49 ans habitant prés de Glasgow en Écosse, s’est abonnée en septembre dernier chez l’opérateur anglais EE, pour un forfait de 31 livres mensuelles, soit 41 €.

La première facture arrive : "La première facture en novembre était de 100,92 livres, mais j’ai mis ça sur le compte de mon utilisation inhabituelle du téléphone" explique Paula au journal écossais Daily Record. Le mois suivant s’élève à 449 livres, et le suivant 486 livres.

Paula appelle alors son opérateur qui lui explique les smileys et émoticônes sont envoyés en tant que MMS, et sont donc facturés 1 livre sterling, plus d’un euro. Bien évidemment l’abonnée se défend de ce défaut d’informations : "est-ce qu’EE pense vraiment que j’aurais continué de les utiliser si j’avais su combien elles coûtaient ? C’est du vol !". (ndlr : les émoticônes)

 

 

En réponse, l’opérateur se décharge du problème, prétextant que les smileys sont un élément du smartphone, et sont fournis par son constructeur. Finalement, ce dernier accordera quand même un geste commercial a son abonnée, d’un montant de 100 livres ; ce qui peut sembler ridicule par rapport à un montant hors-forfait total de plus de 1 200 livres, soit 1 600 euros… Tout ça pour quelque 1 000 smileys en 4 mois.