Le secret des tarifs attractifs de Xiaomi

Même si leur smartphones font de plus en plus de bruit, la marque Xiaomi reste bien timide en Europe. Au milieu des Lenovo, Huawei et autre Meizu chinois, Xiaomi tire bien son épingle du jeu grâce à des tarifs respectables.

Et pour ceux qui ont franchi le pas, la surprise fut au rendez-vous. D’abord avec les Redmi Note et Mi3, puis l’an dernier avec les MiPad et le Mi4. Un rapide coup d’œil aux archives nous rappellent que le Xiaomi Mi4 est équipé d’une dalle 5" de 1080 x 1920 pixels, d’un snapdragon 801, 3 Go de RAM, ainsi que de la 4G. Il était vendu à sa sortie pour environ 290 €.

Plus généralement les prix des appareils Xiaomi excédent rarement les 300 €.

Mais comment donc Xiaomi s’en sort-il pour céder des appareils à priori puissants, à des prix aussi grotesques ?

En réalité Jamy, c’est très simple. Le vice-président de Xiaomi, Hugo Barra, nous donne ses billes, dans une interview pour TechCrunch.

Pour rappel, Hugo Barra est l’ancien responsable du développement d’Android chez Google. Ce geek parmi les geeks a œuvré sur la quasi-intégralité de ce qu’est Android aujourd’hui. Barra à rejoint Xiaomi en septembre 2013. Depuis cette date, l’entreprise Chinoise s’est répandue à Singapour, en Malaisie, aux Philippines, en Inde et en Indonésie.

Donc, pour bien vendre des smartphones pas chers, il y a bien quelques astuces selon Hugo Barra. La première consiste à obtenir les composants à des tarifs plus avantageux ; et la seconde consiste tout simplement à laisser ses smartphones plus longtemps en rayon.

Le maître explique : "Un produit qui reste en rayon entre 18 et 24 mois – comme c’est le cas pour la majorité des nôtres – va passer par 3 ou 4 baisses de prix. Les Mi2 et Mi2s qui sont sensiblement le même appareil par exemple, ont été en vente sur une période de 26 mois. Le Redmi 1 est sortit en septembre 2013, et nous venons tout juste d’annoncer le Redmi 2 ce mois-ci."

En effet, une période de vente plus longue permet d’assurer de meilleurs accords avec les fournisseurs. En clair, la marque peut couvrir plusieurs générations du même modèle de smartphone sur un seul et même accord avec ses fournisseurs. Les réductions accordées par les fournisseurs de par la durée du contrat, sont répercutées sur les prix finaux du mobile.

"L’importance d’avoir un petit catalogue est significative" ajoute Hugo Barra. Ce dernier souligne aussi qu’il ne s’agit pas seulement d’avoir des prix réduits : les mises a jours et le suivi logiciel des mobiles Xiaomi seraient aussi performants que la plupart des autres compagnies.

Les Xiaomi Mi Note et Mi Note Pro ont été annoncés par le constructeur sans date de sortie pour le moment. Les prix oscilleraient entre 315 et 450 € TTC selon le modèle.