Xavier Niel rachète Orange Suisse pour 2,3 milliards d’Euros

Xavier Niel rachète Orange Suisse pour 2,3 milliards d’Euros
 
Xavier Niel, au travers de NJJ Capital, sa société holding personnelle, vient d’officialiser le rachat d’Orange Suisse. Le fondateur de Free vient en effet de trouver un accord avec les fonds conseillés par Apax, propriétaires d’Orange Suisse, pour la vente de l’opérateur Suisse pour une valeur totale de 2.8 milliards de Francs Suisse (2.3 milliards d’euros). La transaction est soumise à l’approbation des autorités, sa conclusion est attendue pour la fin du 1 er trimestre 2015.
 
Orange Suisse est l’un des opérateurs leaders du marché de la téléphonie mobile en Suisse. Cette vente devrait permettre aux Fonds conseillés par Apax de générer un rendement important. Depuis son acquisition par Apax en 2012, Orange Suisse a mis en place de nombreuses initiatives qui ont transformé l’entreprise, la rendant plus performante, plus adaptée aux futures évolutions du marché, tout en augmentant son EBITDA.
 
Ces trois dernières années, elle a notamment réussi à moderniser son système informatique, et à déployer son réseau 4G qui couvre aujourd’hui 90% de la population suisse. La société a aussi étendu son réseau de points de vente avec l’ouverture de 8 magasins en 2014, y compris un magasin phare à Zurich.
 
A l’occasion de cette annonce, Xavier Niel, a déclaré « Depuis 2012, lorsqu’Orange Suisse a été rachetée par les fonds conseillés par Apax, mon équipe et moi même avons suivi de près l’évolution de l’entreprise. Nous avons observé la transformation réussie d’Orange Suisse sous la direction d’Apax. En tant que nouveau propriétaire d’Orange Suisse, NJJ Capital apportera de la continuité aux clients d’Orange Suisse ainsi qu’à ses employés et sa direction. NJJ Capital est un investisseur stratégique à long terme, détenu et géré par des professionnels des télécommunications avec une expérience avérée dans le domaine. Leur objectif sera de partager et échanger les meilleures pratiques avec le management d’Orange Suisse. Finalement, ma plus haute priorité sera de gérer Orange Suisse en accord avec l’environnement et les spécificités du marché suisse. »