Jean-Ludovic Silicani (ARCEP) : “c’est normal qu’Orange n’aime pas la régulation”

Jean-Ludovic Silicani (ARCEP) : “c’est normal qu’Orange n’aime pas la régulation”
 
Interrogé au micro de Radio Classique, Jean Ludovic Silicani, président de l’ARCEP pour encore quelques semaines, tire déjà le bilan de son mandat placé sous le signe de l’arrivée d’un quatrième opérateur sur le marché. 
 
Il en profite pour donner quelques conseils à son successeur qui n’est pas encore désigné :
 
"J’espère que mon successeur fera la même chose que moi et que mes prédécesseurs, c’est-à-dire qu’il fasse que le marché reste concurrentiel sinon les prix augmenteront et ça va très vite." Il en appelle ainsi à la vigilance : "si on est pas attentif à toute une serie de levier et d’indicateurs les prix peuvent remonter". Pour lui, "il n’est pas souhaitable pour les particuliers comme pour les entreprises que les prix des télécoms s’accroissent", même s’il concède qu’il est est normal "qu’ils remontent " lorsque les gens consomment plus". 
 
Face aux diligences des dirigeants d’Orange qui demandent à ce que son successeur à la présidence de l’ARCEP soit "plus conciliant", Jean Ludovic Silicani répond : "C’est normal que l’opérateur historique qu’est Orange, puisque c’est l’ancien monopole, n’aime pas la régulation. Le régulateur quel qu’il soit vise à faire que l’opérateur historique n’empêche pas ses concurrents d’arriver sur le marché."
 
Il estime ainsi que "si on veut que les prix augmentent, il faut effectivement arrêter la régulation."
 
Source : Radio Classique