Nouvelles mises en examen dans l’affaire des suicides de France Télécom

 
Alors qu’en juillet 2012, les trois principaux dirigeants de de France Télécom, Didier Lombard, Louis-Pierre Wernes et Olivier Barberot avaient été mis en examen pour "harcèlement moral" dans l’affaire des suicides qui avait secoué le monde des télécoms entre 2008 et 2010. Une vingtaine de salariés d’Orange France Télécom s’étaient ainsi donnés la mort mettant en cause une trop forte pression au sein de l’opérateur.
 
Didier Lombard, alors PDG de l’opérateur, exigeait 22 000 départs d’Orange-France Télécoms qu’il fallait réaliser dans le cadre du plan Next de restructuration de l’opérateur. Le PDG d’Orange avait annoncer qu’il réaliserait les départs "par la fenêtre ou par la porte".
 
Cette semaine, quatre autres cadres chez Orange-France Télécoms ont été mis en cause pour "complicité de harcèlement moral." Nathalie Boulanger, ex directrice des actions territoriales, Jacques Moulin, ex directeur territorial de l’est et deux autres managers ont ainsi été convoqué.
 
Après 5 ans d’enquête, la fin de l’instruction devrait être prononcée dans la journée.
 
Source : Le Monde