L’UMP propose une nouvelle taxe sur les télécoms pour financer la fracture numerique

L’UMP propose une nouvelle taxe sur les télécoms pour financer la fracture numerique

Voilà de quoi faire bondir la Fédération Française des Télécoms qui annonçait il y a quelques jours avoir reçu la garantie qu’aucune nouvelle taxe ne serait appliquée sur l’industrie des télécoms, déjà considérée comme surtaxée.

Malgré ces promesses ce sont une cinquantaine de députés UMP qui se sont mis en tête d’instaurer une taxe à 1% sur le chiffre d’affaires des opérateurs télécoms. L’objectif est certes louables : alimenter le fonds destiné à développer l’accès à la téléphonique mobile et à l’internet haut-débit dans les zones rurales, parfois laissées en zone blanches.
 
Cette proposition de loi, déposée par Guillaume Larrivé co-signée par une cinquantaine de députés est annoncée pour une durée de 10 ans, jusqu’au 31 décembre 2024. Cette dernière pourrait être répercutée sur la facture des consommateurs "dans les zones où l’accès à la téléphonie mobile et à internet est considéré comme optimal." 
 
Source : Numerama