Une taxe Internet sur le Go consommé provoque la colère des Hongrois

La semaine dernière, le gouvernement Hongrois a annoncé un projet de taxe de 150 forints, soit 0.50 € par Go d’internet consommé. 65 millions d’euros, c’est l’objectif de recettes du gouvernement hongrois avec cette nouvelle taxe.

L’objectif affiché par le gouvernement hongrois était de combler les trous dans le budget 2015, le pays étant l’un des plus endetté de l’Union Européenne. Il souhaitait justifier l’instauration d’une taxe sur le Go consommé par le basculement massif des consommateurs vers internet au détriment des lignes de téléphones classiques.

Pour les opposants, cette lubie avait surtout pour objectif de restreindre la liberté d’expression sur internet, la toile accusant souvent le gouvernement du 1er ministre, Viktor Orban, d’être autoritariste. D’autres évoquent les effets néfastes d’une telle taxe pour les petits entrepreneurs et les budgets modestes.
 
Ils étaient donc 40 000 dans les rues de la capitale Budapest, ce dimanche pour protester contre cette mesure. Ces derniers laissaient 48 h au gouvernement pour retirer la taxe menaçant de nouvelles manifestations.
 
Neelie Kroes, commissaire européenne aux nouvelles technologies a également fustigé ce projet de taxe : "la proposition de taxer internet en Hongrie est une honte : une honte pour les consommateurs et une honte pour les gouvernements hongrois."
 
Le gouvernement hongrois a aussitôt réagi proposant la modification du texte non plus de taxer le Go, mais une taxe internet d’environ 2€ par mois.
 
Entre, les rumeurs de taxe sur les cartouches d’encre ou celles d’une redevance TV pour les smartphones, la France est-elle si loin de l’instauration d’une taxe similaire ?
 
Source : 01Net