E-blink ou la solution pour densifier les réseaux des opérateurs télécoms

Avec sa technologie "Wireless fronthaul", la start-up française E-Blink pourrait bien très vite intéresser les opérateurs télécoms. Cette dernière assure la communication entre les stations de base et les antennes radios sans passer par un câble, le plus souvent, une liaison fibre optique.

Pour Alain Rolland co-fondateur de la start-up, "notre technologie permet de supprimer ce câble et, donc, de s’affranchir des dernières centaines de mètres de déploiement souvent les plus coûteuses et les plus contraignantes."
 
Cette solution intègre également des small-cells, des mini relais qui permettent d’améliorer la connectivité en milieu urbain. L’intérêt de cette technologie est donc de densifier les réseaux 3G/4G à moindre frais.
 
E-Blink travaille déjà avec Orange. L’équipementier Alcatel-Lucent y a déjà investi 3 millions d’euros. Radiall, vient également d’entrer au capital d’E-Blink avec pour objectif de réduire le coût de fabrication de ces boitiers innovant. D’autres comme NEC ou Huawei lorgnent également sur le marché du "wireless fronthaul".
 
Source : Les Echos