Etude Arcep : la baisse des revenus des opérateurs ralentit, les abonnements continuent à progresser

Etude Arcep : la baisse des revenus des opérateurs ralentit, les abonnements continuent à progresser

 
L’ARCEP vient de publier l’observatoire des marchés des communications électroniques en France pour le deuxième trimestre 2014.
 
La croissance du nombre des abonnements aux services fixes et mobiles et celle des trafics demeurent soutenues.
 
Le nombre d’abonnements internet à haut et très haut débit fixe atteint 25,4 millions au 30 juin 2014, dont 2,3 millions sont des abonnements au très haut débit fixe. La croissance annuelle du nombre total d’abonnements se maintient à un niveau élevé (+4% environ) depuis 3 trimestres. Avec, 78,4 millions à la fin du deuxième trimestre 2014, la progression du nombre de cartes SIM reste également soutenue (+4,8%), portée par l’augmentation du nombre de forfaits et du marché MtoM (machine to machine).
 
 
Le trafic de communications vocales fixes et mobiles, qui atteint 60,0 milliards de minutes au deuxième trimestre 2014, est pratiquement stable (-0,5% en un an). En effet, la progression du trafic au départ des mobiles (+8% en un an) compense la baisse du trafic au départ des lignes fixes (-11,3% en un an au deuxième trimestre 2014).
 
 
L’ARCEP note également que l’appétence des utilisateurs pour les contenus et l’accès à l’internet via leurs mobiles se confirme trimestre après trimestre : la croissance du volume de données échangées sur les réseaux mobiles s’accélère depuis plusieurs trimestres : +88,9% en un an au deuxième trimestre 2014. 
 
Parallèlement, le nombre de clients ayant utilisé les réseaux très haut débit mobile (4G) a fortement augmenté : de 3,7 millions au premier trimestre 2014, il est passé à 5,5 millions au deuxième trimestre, soit une progression de 1,8 million en un trimestre. La consommation de messages (SMS et MMS) reste également élevée avec 50,0 milliards de messages émis au cours du trimestre (+3,1% par rapport au deuxième trimestre 2013).
 
 
La baisse du revenu des opérateurs de communications électroniques sur le marché de détail, qui a débuté en 2011, se ralentit de plus en plus.
 
Au deuxième trimestre 2014, le revenu des opérateurs sur le marché de détail s’élève à 9,1 milliards d’euros HT, et affiche un moindre repli : la baisse de 4,1% par rapport au deuxième trimestre 2013, alors qu’elle était supérieure à 6% au premier trimestre 2014 et d’environ 8% tout au long de l’année 2013.
 
 
Ce moindre recul est lié d’une part à la quasi-stabilité (-0,3% en un an) du revenu des services fixes, qui s’élève à 3,7 milliards d’euros HT, après des baisses allant de 2 à 4% les trimestres précédents. D’autre part, le recul du revenu des services mobiles (3,4 milliards d’euros HT au deuxième trimestre 2014, soit -10,6% en un an), qui s’était intensifié jusqu’en décembre 2013 notamment en raison de la baisse des prix des services mobiles résidentiels en métropole (- 27,2% en 2013), est nettement ralentie parallèlement à la faible baisse des prix depuis le début de l’année 2014. La facture moyenne mensuelle par abonné mobile s’est stabilisée autour de 16 euros HT depuis le début de l’année 2014. La facture moyenne par abonnement fixe est de 33,3 euros, niveau stable depuis un an.

 Lire l’intégralité de l’étude de l’ARCEP