Pour TF1, “aucune décision n’est prise” concernant LCI

En janvier dernier, Nonce Paolini, PDG de TF1 avait menacé de fermer LCI si la chaîne ne passait pas sur la TNT gratuite.

Le 29 juillet dernier, la demande de LCI était rejetée par le CSA, provoquant la colère des dirigeants de la chaîne. Le PDG de TF1 avait alors annoncé qu’il était fort probable que la chaîne n’émette plus après le 31 décembre.
 
Mais face à la pression des 247 salariés de la chaîne, les dirigeants de TF1 ont tempéré leur discours. Selon les informations du Monde, Catherine Nayl, directrice adjointe à l’information du groupe TF1 et Eric Revel, directeur général de LCI ont tenu a rassurer les salariés dans une réunion interne en date du 02 septembre 2014.
 
S’ils ont confirmés que "LCI telle qu’on la connaît n’existera plus au 31 décembre", ils ont temporisés affirmant qu’à ce stade "aucune décision n’est prise" et que le groupe continuait à "travailler toutes les hypothèses". Un groupe de travail planche sur le sujet et pourrait rendre ses conclusions "dans les prochains jours."
 
En interne, les rumeurs vont bon train concernant l’avenir de la chaîne d’information, il est question de transformer la chaîne en "news factory" pour alimenter MyTF1News, de la transformer en tranche matinale pour une autre chaîne appartenant au groupe TF1 ou encore d’obtenir une fréquence TNT régionale pour l’Ile de France. l’objectif est clair sauver ce qui est sauvable, tant au niveau de l’activité que des 247 employés de la chaîne.
 
La semaine passée , Nonce Paolini a également rencontré Louis Dreyfus qui défendait les intérêts du trio Niel-Bergé-Pigasse. Ces derniers déjà actionnaires du Figaro et du Monde avaient manifesté, fin juillet, leur intérêt pour reprendre la chaîne d’information de TF1. Nonce Paoloni avait alors rejeté toute idée de revendre la chaîne au trio d’investisseurs.
 
Toutes les pistes sont désormais sur la table, Martin Bouygues actionnaire majoritaire du groupe, Nonce Paolini et ses collaborateurs se rencontreront demain pour discuter de toutes les pistes envisageables. Un comité d’entreprise extraordinaire pourrait également être convoqué à la mi-septembre.
 
Source : Le Monde