Pour Stéphane Richard, Bouygues Télécom n’arrivera pas à faire bouger le prix de référence dans l’Internet fixe

Pour Stéphane Richard, Bouygues Télécom n’arrivera pas à faire bouger le prix de référence dans l’Internet fixe
 
Stéphane Richard était l’invité ce matin de BFM Business. Il a été interrogé sur la nouvelle stratégie de Bouygues Télécom dans le haut et le très haut débit fixe, qui souhaite abaisser le prix de référence qui était fixé jusqu’alors à 30 euros. Il a assuré que l’impact des nouvelles offres Bbox sur le marché fixe est assez marginal. « Le marché du fixe est très différents de celui du mobile » a-t-il assuré « Les gens réfléchissent un peu avant de changer d’opérateur. Il n’y a pas que le prix, il a les contenus, la relation client, qui est très importante par ce que l’on sait qu’il y a tendanciellement plus de difficultés en termes de fiabilité » avec une connexion fixe. Stéphane Richard rappelle « qu’en France on a an déjà le niveau de prix le plus bas en Europe et même dans le monde pour les services fixes. 30 ou 35 euros pour avoir une connexion illimitée, c’est quand même pas très cher »
 
Contrairement à ce que souhaite Bouygues Télécom, Stéphane Richard ne pense pas qu’il se passe dans le fixe ce qu’il s’est passé dans le mobile et que le référentiel du prix de 30 euros soit tiré à la baisse. « Je ne crois pas que ce risque existe » a-t-il indiqué « il y a un standard de marché qui a été installé il y a plus de 10 ans à 30 euros ». Et à la question « Bouygues peut-il ramener ce prix de référence à 25 euros », Stéphane Richard a répondu qu’ils « n’y arriveront pas » et d’expliquer que « les autres opérateurs, proposent une offre de qualité, avec un service et une relation après vente qui est importante, avec une couverture géographique nationale». Le PDG d’Orange a surtout insisté sur ce point en expliquant que « la grosse différence entre ces offres [de Bouygues] qui ne concernent que quelques millions d’abonnés, et la notre, c’est que nous on les offre à tous les français, ou qu’ils se trouvent […] Je ne crois pas que ces offres low cost dans le fixe rencontrent un très grand succès en terme de parc » Stéphane Richard a également indiqué qu’il ne pensait pas que Free allait s’aligner sur les offres de Bouygues Télécom [NDLR : même s’il a tout de même fait pour le forfait Alicebox à 19,98€]