Internet et les données personnelles dans le viseur du gouvernement russe

La menace semble sérieuse, selon le site Lenta.ru, la Douma, l’équivalent du parlement en Russie vient de voter un texte très strict sur "l’utilisation des données personnelles".

 Selon le texte "lorsque la collecte des données personnelles, y compris par l’information et les télécommunications Internet du réseau, l’opérateur est tenu de fournir un dossier, la systématisation, l’accumulation, le stockage, la mise à jour, la récupération de données à caractère personnel des citoyens de la Fédération de Russie, bases de données situées sur le territoire de la Fédération de Russie ".
 
En somme, la Russie veut obliger les Google, Facebook et tout autre site collectant des données personnelles à déplacer les bases de données concernant des citoyens Russes sur des serveurs basés en Russie. A défaut de la mise en oeuvre de ces obligations, le parlement s’est laissé la possibilité au régulateur russe de contraindre les opérateurs de bloquer l’accès à ces sites Internet, Facebook et Google étant en ligne de mire du gouvernement Russe.
 
Ces derniers ont jusqu’à septembre 2016 pour se mettre en conformité avec cette loi. Si cette mesure peut être vu comme une libération des données personnelles après l’affaire Snowden et le scandale Prism, elle peut également être vu comme un moyen, pour l’Etat Russe d’avoir une main mise complète sur Internet et les informations entrantes et sortantes du pays.
 
Source : 01Net