Martin Bouygues : “pourquoi Bouygues serait forcément le dindon de la farce ?”

Martin Bouygues : “pourquoi Bouygues serait forcément le dindon de la farce ?”

A l’occasion de son audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, Martin Bouygues a vivement réagis concernant les rumeurs de fusion de son opérateur avec tel ou tel opérateur.

Suite aux déclaration de Jean-Ludovic Silicani qui estimait que si une opération de concentration avait lieux elle concernerait "forcement l’opérateur le moins important du secteur, Bouygues Télécom". Pour Martin Bouygues, le président de l’ARCEP fait preuve de "cynisme", yant milité pour "un marché à quatre". "De qui se moque-t-on ? […] pourquoi Bouygues Telecom serait forcément le dindon de la farce ? Parce que le régulateur l’a décidé ? Pour l’instant, rien ne se fait dans ce domaine."
 
Il remet en cause également "un système de régulation qui n’est plus acceptable en l’état." Pour lui, "il faut que les entreprises retrouvent par elles-mêmes un équilibre naturel. "
 
Concernant la réalité de ces opérations de fusion, Martin Bouygues annonce que "pour le moment, il n’y a rien de concret" laissant la porte ouverte aux négociations : "si tel ou tel opérateur veut étudier des solutions, pourquoi pas ? "
 
Néanmoins l’objectif de Martin Bouygues est de "préparer Bouygues Telecom à être compétitif dans un monde à quatre opérateurs." Ayant annoncé un plan de restructuration en profondeur, il revient sur le plan social concernant la suppression de 1516 emplois. Pour Martin Bouygues,  "c’est horrible, c’est la chose la plus terrible que j’aurais faite dans ma carrière." 
 
Source : La Tribune


Merci à Limanio