Pour Arnaud Montebourg, Bouygues et Free doivent fusionner s’ils veulent survivre

Pour Arnaud Montebourg, Bouygues et Free doivent fusionner s’ils veulent survivre
Interrogé hier soir par la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale, Arnaud Montebourg était amener à se prononcer sur le dossier des fusions dans les télécoms.
 
Le ministre du Redressement Productif confirmé à l’Economie et au Numérique a subi une première déconvenue, Vivendi vendant SFR à Numericable plutôt qu’a Bouygues malgré ses préconisations.
 
le ministre maintien pourtant son souhait de voir le paysage des télécoms repasser à trois acteurs : "notre politique de reconsolidation du secteur reste d’autant plus d’actualité. Nous allons y travailler activement."
 
Pour lui, il n’y a pas 36 solutions pour revenir à 3 acteurs du marché. Il estime même que Bouygues et Free n’auront pas le choix de fusionner s’ils veulent survivre aux deux mastodontes Orange et SFR-Numericable : "il y en a deux petits qui subsistent dont on peut se demander quel sera, pour l’un et pour l’autre, leur avenir s’ils ne fusionnent pas".
 
Proche des dossiers notamment des discussions avec Bouygues Télécom, pour le ministre il n’y aura rien dans l’immédiat. Malgré les rumeurs dans la presse, pour Arnaud Montebourg, la fusion "ne semble pas pour l’instant d’actualité."
 
Source : Zdnet