Rachat de SFR : Numericable a 24 h pour relever son offre et l’emporter

Rachat de SFR : Numericable a 24 h pour relever son offre et l’emporter
A l’instar de son processus déjà expérimenté dans la première phase de ces négociations, Patrick Drahi, sa holding Altice et Numericable vont-ils à nouveau attendre le dernier moment pour remonter leur offre pour le rachat de SFR ? 
 
Demain, si Numericable n’arrive pas à conclure avec Vivendi, les cartes seront redistribuées et SFR sera de nouveau accessible à qui veut bien pousser l’enchère encore plus haut. Alors que sa période de négociation exclusive s’achève demain, Bouygues toque déjà au portillon avec une offre plus généreuse à 13,15 milliards en cash et 21,5% des parts contre 11,75 milliards et 32 % des parts pour Numericable. Ce dernier multiplie les engagement sur un dédommagement en cas d’échec des négociations, sur l’emploi, sur le choix entre deux offres
 
Selon les analystes de la banque d’affaires portugaises Espirito Santo, Numericable aurait l’intention de remonter son offre sur la partie "en espèce" : 
 
"Nous pensons que Numericable pourrait être tenté de suivre et de proposer un montant en cash équivalent à celui de son concurrent."
 
Pour le moment les deux offres et les obstacles que présentent les deux offres se tiennent. Car pour Vivendi, l’intérêt est de se désengager de SFR le plus rapidement possible avec le pactole le plus fourni. Si du côté de la rapidité des transactions, Numericable est concerné par moins d’obstacles concurrentiels, l’offre de Bouygues fait tomber la participation de Vivendi à 21,5 % du nouvel ensemble. 
 
Nénamoins la banque portugaise estime que si "Numericable ajustait son offre sur celle de Bouygues, sa chance de succès serait la plus élevée". Une analyse que partage un autre broker chez Nomura qui estime "que ce scénario devrait conforter Vivendi à poursuivre ses discussions avec Numericable".
 
Reste à savoir si Numericable endetté jusqu’au cou peut encore ajouter une rallonge supplémentaire de 1,4 milliards d’euros et s’aligner sur Bouygues. 
 
Source : ABC Bourse