Vers un chargeur universel en Europe ?

D’ici trois ans, un chargeur universel pour téléphones portables sera imposé par l’Union européenne. Cette décision a été prise hier par la Commission européenne, qui doit maintenant définir précisément en quoi consistera ce "chargeur universel", et dans quelles conditions il serait imposé.

Le Parlement européen vient donc d’adopter un texte, qui vise à harmoniser les règles de la mise sur le marché d’équipements hertziens, incluant les téléphones portables, les modems, et… Les boitiers d’ouverture de portière pour les voitures. L’enjeu étant de servir les intérêts des consommateurs, mais aussi de réduire la facture environnementale. Dans un communiqué de presse, le rapporteur Barbare Weiler (S&D, DE) explique que "Cela mettra un terme à la confusion qui règne en matière de chargeurs et aux 51 000 tonnes de déchets électroniques annuelles".

Le texte ne propose donc la mise en place d’un chargeur identique juste pour les téléphones mobiles, mais pour l’intégralité des appareils "radioéléctriques" : tablettes, lecteurs MP3, rasoirs électriques, et autres bidules à batterie. Les spécifications techniques de ce dernier n’ont pas encore été définies, probablement dans l’attente de propositions de constructeurs.

Une fois adoptés par le Conseil européen, les Etats membres disposeront de deux années pour transposer ces règles en droit national, et les fabricants un an supplémentaire pour s’y conformer.

Il est à noter que cette idée pourtant brillante, arrive avec quelques années de retard. Aujourd’hui, la majorité des smartphones ou tablettes se rechargent via le même embout micro USB (excepté l’intégralité des appareils Apple), contrairement à il y quelques années. On se rappelle sans mal de l’époque ou chaque constructeur – voire chaque appareil – avait son propre embout de chargeur. Le communiqué de presse est d’ailleurs illustré d’une photo d’un Motorola RAZ, un modèle de 2004, accompagné d’embouts de chargeurs datant d’une époque ou cette pluralité posait un réel problème.

 

Les députés veulent un chargeur identique pour les téléphones portables datant d’il y a 10 ans