Rachat du réseau de Bouygues : « une opportunité supplémentaire de recrutement » selon les syndicats de Free

Rachat du réseau de Bouygues : « une opportunité supplémentaire de recrutement » selon les syndicats de Free

 
Après l’annonce de l’accord de rachat du réseau de Bouygues Télécom par Free, les syndicats des 2 entreprises ont été interrogés sur les conséquences que cela implique, notamment pour l’emploi. Du coté de Free, la CFDT, le syndicat majoritaire s’est dit " plutôt rassuré". "Nous développer davantage de manière fiable et performante sans passer par Orange est une garantie d’emploi pour nos salariés", a-t-il affirmé un des représentants CFDT à l’AFP. "On est dans une dynamique de recrutement et c’est une opportunité supplémentaire de recrutement" a-t-il a jouté. De futures embauches qui ont d’ailleurs été confirmées par Maxime Lombardini ce matin, même si bien sûr, il est encore trop tôt pour en connaitre le nombre.
 
Le discours est également rassurant du coté des syndicats de Bouygues Télécom. "Aujourd’hui, par rapport à l’emploi, je suis pas plus inquiet que ça", a assuré Nicolas Faber, délégué syndical CFTC, le premier syndicat de l’opérateur. "Depuis l’arrivée d’un 4ème opérateur, on voit bien que c’est un marché qui est tiré par le bas en permanence. Aujourd’hui on est peut-être obligé de revenir à trois", a estimé le délégué syndical à l’AFP. "Cela peut garantir une concurrence constructive".
 
Bernard Allain, délégué FO a également indiqué à l’AFP que, "la partie fréquence ne représente pas des emplois directs mais des capacités en termes de volumes de données et d’hébergements de clients. Quant aux antennes, a-t-il expliqué, "on était déjà dans une mutualisation d’une grande partie de notre réseau, en dehors des projets actuels. Donc, on savait de toute façon qu’il y aurait des antennes en doublon".
 

Source : AFP