Nip/Tuck : ca déchire !

Comme Ludovic André vous l’annonce par ailleurs, la saison 4 de la série Nip/Tuck va bientôt être diffusée sur Paris Première.

Voici une série américaine d’une rare originalité et d’une qualité encore plus rare.

Pourtant, au départ, le sujet est casse gueule. Pensez donc ! Voici la vie quotidienne de deux chirurgiens esthétiques dans la capitale du paraître : Miami ! Comment tenir plus de quelques épisodes sur un sujet pareil ?

Hé bien, aux US, la 4ème saison est en cours de diffusion et le succès ne se dément pas. En France, Paris Premiere (canal 19) a été la première chaîne française à diffuser en VO/VF la série, puis M6 a fait de même, mais en VF seulement, et avec un choix d’horaire tardif (vendredi à 23h20) qui a un peu plombé l’audience… Quel gâchis !

Cette série est un régal, et figure parmi mes préférées toutes catégories confondues. Les 2 premières saisons sont une montée en puissance admirablement maitrisée. Les personnages deviennent à chaque épisode plus attachants, les interventions chirurgicales plus gores, les demandes de la clientèle plus extravagantes. Un peu de sexe soft par dessus et on a un cocktail détonnant tout à fait accrocheur.

Les femmes (et certains hommes) se pâment toutes devant la plastique du docteur Troy, incarné par l’acteur Julian McMahon qui compose un sérial-séducteur complexe et torturé. Quel cynisme et générosité de coeur – Non ! ce n’est pas incompatible !

La 3ème saison a été inégale. L’introduction d’une intrigue semi-policière, avec un découpeur qui défigure ses victimes – et que nos 2 chirurgiens réparent – est une demi-réussite, car la fin de cette saison est limite grand guignol. Mais certains épisodes sont malgré cela de grands moments de télévision.

Enfin, la 4ème saison revient aux sources de la série : les personnages. Leur histoire est enrichie par de nouvelles expériences, des déchirures, des remises en question, le mariage de machin, la séparation de truc. Un régal je vous dis – bien que raconté comme cela, on dirait les feux de l’amour. <>

Une autre particularité de cette série est l’apparition récurrente de vedettes du petit et du grand écran. Des personnages de passage sont incarnés par des vedettes connues et reconnues et leur participation est souvent une source de plaisir, tant ce sont des acteurs de tout premiers plans : Catherine Deneuve, Jacqueline Bisset, Larry Hagman, etc… Je vous laisse découvrir par vous-même.

Pour ceux qui ne connaissent pas, précipitez vous sur Paris Première, disponible sur FreeBoxTV en option ou dans l’univers Canalsat. Cette semaine sont diffusés sur Paris Première les 2 derniers épisodes de la saison 2.

Plus d’infos sur Allociné