Le CSA dénonce des propos misogynes dans “L’Émission pour tous”

Le CSA dénonce des propos misogynes dans “L’Émission pour tous”

Le CSA est intervenu auprès de France 2 à la suite de la diffusion, dans "L’Émission pour tous" du 22 janvier 2014 qui portait sur le football féminin, de propos à caractères misogynes tenus par plusieurs chroniqueurs.

Comme tous les jours, Laurent Ruquier a proposé un débat. Ce 22 janvier, les chroniqueurs et spectateurs ont été appelés à débattre sur cette question : "Pensez-vous que l’on devrait diffuser plus de foot féminin à la télévision ?". Verdict sans appel : 85 réponses favorables et 43 réponses négatives.

Les hostilités ont commencé avec Christine Bravo qui a déclaré : "C’est une punition pour un journaliste sportif de commenter un match féminin. C’est comme présenter la météo". Des propos soutenus par le journaliste sportif Jérôme Jessel : "C’est assez chiant le foot féminin. Il y a des sports vraiment plus adaptés aux femmes comme la vaisselle". "Ceci dit, il a raison : une machine à laver aussi ça dure 90 minutes", a surenchéri l’humoriste Jérémy Ferrari.

Christine Bravo a alors repris la parole expliquant que les jambes de femmes adeptes de ce sport ressemblent à des poireaux avant que l’humoriste Titoff conclue le débat par cette blague : "pour faire courir plus vite ses filles, les entraineurs leur montrent les cages en leur disant qu’il y a des soldes au fond".

Ce débat n’a visiblement pas fait rire le CSA puisqu’il a rappelé à France 2 "le décalage à connotation contradictoire entre, d’une part, les actions menées au niveau du groupe pour promouvoir l’image et la place des femmes et, d’autre part, le contenu des programmes, notamment la teneur des propos échangés dans des émissions de divertissement diffusées à des horaires de grande écoute".