Une étude sur les trolls montre qu’ils sont machiavéliques, psychopathes, narcissiques et sadiques

Une étude sur les trolls montre qu’ils sont machiavéliques, psychopathes, narcissiques et sadiques

 
Ils pourrissent souvent la vie de ceux d’entre vous qui aimeraient débattre sereinement sur Internet (et sur Univers Freebox en particulier), les trolls viennent de faire l’objet d’une étude réalisée par trois universitaires canadiens : Erin Buckels, Paul Trapnell et Delroy Paulhus. Ces derniers ont dressé le portait psychologique de Internautes qui trollent sur Internet. 
 
 
Il ressort de cette étude qu’ils sont machiavéliques, psychopathes, narcissiques et sadiques. Ils agissent ainsi sur la Toile comme des « agents du chaos » et se comportent « de manière déceptive, destructive ou disruptive dans le cadre social d’Internet sans raisons intéressées apparentes ». L’étude précise que « si un malheureux internaute tombe dans le piège, les trolls poursuivent leur œuvre juste pour le plaisir ».