Orange passe en force pour poser son antenne

Alors que les litiges sur les installations d’antennes des opérateurs pleuvent, certaines pratiques des opérateurs sont contestables.

Selon Challenge, qui s’est intéressé au litige qui oppose Orange à la municipalité de Lèves, l’opérateur est parfois prêt à tout pour obtenir gain de cause.

Depuis 10 mois, l’opérateur essaye d’installer une antenne dans la municipalité, mais dès la première rencontre pour obtenir l’autorisation d’installer un pylône de 20 m, le maire ne le sent pas : "nous avons été extrêmement surpris par l’arrogance des envoyés d’Orange, qui ont balayé d’un revers de main la plupart de nos questions."

La municipalité a ensuite tenté de proposer une réunion publique, elle aussi écartée par Orange : "ils nous ont dits que c’était "ingérable" que seuls les opposants venaient à ce type de réunion, et que ça ne servait à rien"

Posant également des questions sur le déploiement du très haut débit fixe dans la commune, la municipalité n’obtient pas les réponses escomptées. Devant le manque de coopération d’Orange, le Conseil municipal rejette la demande de l’opérateur.

Orange dégaine alors l’outil judiciaire et pose recours devant le tribunal administratif et obtient raison. Si chez l’opérateur l’attitude arrogante des représentants d’Orange est démentie : "la mairie n’a pas accordé son autorisation, nous avons donc logiquement intenté un recours et le tribunal administratif nous a donné raison".

Cette décision laisse un goût amer au maire de la commune qui aurait accordée son autorisation sans l’attitude des représentants d’Orange "mais leur attitude sur place a braqué tout le Conseil contre eux. Par respect pour les habitants de la commune, il nous était impossible d’accorder cette autorisation à une entreprise qui refusait de répondre à leurs questions".