Le support papier indispensable aux opérateurs historiques, Free à l’ère du numérique.

Le support papier indispensable aux opérateurs historiques, Free à l’ère du numérique.

Selon Eric Trousset DGA en charge des Etudes et du Marketing chez Médiapost,  "2,8 millions de Français de 15 ans et plus lisent au moins un imprimé du secteur de la téléphonie et internet sur une semaine, soit 5,6 % de la population."

A l’ère d’internet, 3 types de courriers permettent aux opérateurs télécoms de maintenir le lien avec le client  : les pubs ou "flyers", les courriers directs et les courrier relationnels de gestion comme les factures.

Dans cette pratique, on retrouve parmi les plus actifs, Orange, SFR, Bouygues, La Poste Mobile, Numericable, mais pas Free.

Pour Eric Trousset, ce besoin de support papier pour convaincre de nouveaux clients réside dans la difficulté et la méfiance des consommateurs dans les offres proposées : "les Français sont toujours en attente de clarification et de réassurance sur ce secteur" "une technologie chasse l’autre et ou la lisibilité de l’offre est problématique pour le grand public."

Des problèmes de lisibilité et un besoin du support papier que ne connaîtrait pas "l’entreprise créée par Xavier Niel" laquelle est "très fortement ancrée dans une stratégie digitale". D’autant que ses deux seules offres sur le fixe ou sur le mobile semblent bien plus lisible.

Moins d’offres différenciées, moins de papier, plus de lisibilité, Free aurait-il "tout compris" en matière de marketing efficace ?

Source : Marketing