Tous les forfaits illimités ne se valent pas, un abonné Free Mobile qui a tenté Bouygues en a fait la chère expérience

Tous les forfaits illimités ne se valent pas, un abonné Free Mobile qui a tenté Bouygues en a fait la chère expérience
 
Avec la généralisation de forfaits mobiles dont les communications et les SMS sont annoncés comme illimités, on pourrait croire que tous se valent. Mais au-delà tu tarif mensuel et des options incluses, il y a des petites lignes dans les conditions générales qui peuvent changer grandement la somme qui vous sera facturée à la fin du mois.
 
C’est ce qui est arrivé à Marc, un abonné Free Mobile au forfait illimité, qui bénéficiait de l’avantage Freebox et qui payait donc son forfait 15,99 euros par mois, malgré une consommation importante. 
 
Attiré par la 4G de Bouygues Télécom, Marc choisissait début décembre de quitter Free pour un forfait Sensation 24/24 avec 3Go de data, qui est donc compatible avec la 4G. Un forfait dont le prix mensuel affiché est de 29,99 euros.
 
Une fois chez son nouvel opérateur, Marc utilise son forfait de la même façon que chez Free Mobile, mais au cours du mois il reçoit « une alerte par SMS pour me dire que j’approchais du seuil et une autre pour me dire que je l’avais atteint et qu’à partir de là, les prochains appels seraient hors forfait » nous indique-t-il. « J’ai appelé le support, car je n’en croyais pas mes oreilles et je suis tombé sur une jeune fille qui "ni pouvait rien" et qui "était désolée". Manifestement, je n’étais pas le premier à appeler pour le même motif. »
 
En effet, même si le forfait de Bouygues Télécom annonce que les appels sont illimités, les conditions générales de vente indiquent que « les communications émises à partir d’un 6e téléphone mobile ou vers plus de 129 correspondants différents dans le mois sont facturées hors forfait » Or cette limitation n’existe pas chez Free Mobile et Marc n’avait jusqu’alors pas eu à se soucier du nombre d’appels et de correspondants qu’il appelait chaque mois.
 
N’ayant pas vraiment le choix puisque Marc a besoin d’utiliser son téléphone jusqu’à la fin du mois d’abonnement, sa surprise et sa colère a été grande au moment de recevoir sa facture. En effet, celle-ci a atteint pour son premier mois d’abonnement, la somme de 174,03 euros ! Les seules consommations en France, au delà « du seuil autorisé » lui ont été facturées 141,50 euros, pour 6h30 de communications.
 
La première facture Bouygues Télécom reçue par Marc :
 
« En ne modifiant aucunement mes habitudes de gros consommateur de mobile, je suis passé de 15,99 € chez Free à 174 € chez Bouygues !! Pour sensiblement les mêmes communications ! Avec ce seul mois de facturation Bouygues, j’aurais payé plus d’ 1 an d’abonnement chez Free !» s’insurge-t-il. Et de nous préciser que ce sera sa première et sa dernière facture chez Bouygues Télécom puisque Marc est revenu chez Free Mobile.
 
Pour illustrer sa « mésaventure », Marc a réalisé une petite parodie de la dernière publicité comparative de Bouygues Télécom. Cela montre en tous cas qu’il faut bien faire attention avant de choisir son forfait, et que si certains semblent identiques au premier abord, les conditions ne le sont pas forcement et peuvent coûter chères.