FTTH : les collectivités mobilisées, l’AVICCA craint un manque de fonds et une concurrence accrue avec le cuivre

FTTH : les collectivités mobilisées, l’AVICCA craint un manque de fonds et une concurrence accrue avec le cuivre
 
En ce début d’année, l’AVICCA, l’Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel, se félicite de la mobilisation des collectivités pour déployer des réseaux FTTH dans leurs communes. Avec 90 % d’adoptions de SDTAN dont 54 départements en cours d’évaluation pour financement auprès de Fonds pour la Société Numérique, le nombre d’entreprises sur un réseau d’initiatives publiques a augmenté de 29 % et 68 % pour les services publics.
 
 

 
Legende : a gauche les SDTAN (les projet des collectivités finalisés et publiées sont en violet), à droite les projets présentés au FSN ( vert : accord de principe, orange : en examen par le CNC, rouge : en instruction)
 
 
Yves Rome, Président de l’AVICCA estime néanmoins que les 900 millions d’euros d’aides prévues pour 2017 "ne suffiront pas pour accompagner ces projets, afin qu’ils se traduisent concrètement sur le terrain."
 
Si l’AVICCA note un engouement des collectivités qui se sont saisi du sujet, il craint que la concurrence entre la boucle locale fibre et le cuivre ne vienne perturber les déploiements :
 
"Une nouvelle extension du VDSL2 là où les collectivités investissent en FTTH serait une illustration flagrante d’une concurrence non maîtrisée entre les deux boucles locales, dans des territoires où celles-ci ne sont déjà pas rentables."
 
Elle demande donc à l’ARCEP "de modifier ses projets de décision en cours afin d’éviter une concurrence destructrice entre les nouveaux réseaux en fibre optique et l’ancien réseau cuivre."