Face aux 1 million d’abonnés 4G annoncés par ses concurrents, Free s’amuse à dire qu’il en a 8 millions

Face aux 1 million d’abonnés 4G annoncés par ses concurrents, Free s’amuse à dire qu’il en a 8 millions
 
Si l’on en croit les chiffres annoncés par Orange, SFR et Bouygues Télécom, chacun disposait d’un million d’abonnés 4G au 31 décembre. Un total de 3 millions qui pourrait s’apparenter à un succès. Et un succès plutôt inattendu étant donné que tous les sondages indiquent que les français ne sont pas vraiment intéressés par cette technologie. Delphine Ernotte-Cunci, la directrice exécutive d’Orange France l’a pourtant annoncé haut et fort « La 4G est un vrai succès en France ». Même Free s’y est mis alors qu’il estimait que, tant que la 4G ne serait pas disponible sur tout le territoire, elle n’intéresserait pas les français. « On ne pouvait pas rester le seul opérateur sans 4G », a cependant concédé l’opérateur à La Tribune.
 
Mais ce succès semble n’être qu’apparent et beaucoup d’abonnés 4G ne savent même pas qu’ils disposent de cette technologie ou ne l’utilisent simplement pas. Un expert explique ainsi à La Tribune « C’est un peu comme si une marque de céréales lançait une nouvelle recette : de toute façon, il n’y a plus que ça en magasin, les gens sont bien obligés d’acheter de la 4G ». Un analyste londonien s’interroge également dans La Tribune « On peut se demander si les chiffres annoncés correspondent vraiment à des abonnés qui savent qu’ils ont la 4G et l’utilisent réellement ».
 
Alexandre Iatrides, analyste chez Oddo Securities résume ainsi la situation « La 4G est un succès mais il est relatif : ces chiffres étaient prévisibles, mathématiquement, compte tenu des renouvellements naturels de terminaux. La 4G aurait été un vrai succès si elle avait véritablement modifié les dynamiques commerciales et donné aux opérateurs un « pricing power.» Or elle ne leur a pas permis de recréer de la valeur pour l’instant »
 
Dans cette guerre de communication, « Free fanfaronne en privé et dit qu’il a 8 millions de clients 4G, puisqu’elle est comprise dans tous ses forfaits », rapporte un autre expert. Cela montre bien que disposer d’un forfait 4G, ne signifie pas que l’abonné utilise la 4G.
 
Source : La Tribune