Pour Eric Denoyer , Numericable “est un nom qui pèse de plus en plus dans l’esprit des gens.”

 
A l’occasion de l’entrée en bourse du cablo-opérateur, Eric Denoyer, PDG de Numericable était reçu vendredi dans l’émission Good Morning Business de BFM TV. Cette entrée en bourse est vue comme une grande opportunité pour son PDG :
 
"Avec l’introduction en bourse que nous lançons, nous aurons les moyens, d’ici à la fin de l’année 2016, d’arriver à une couverture de 8,5 millions de foyers en fibre optique."
 
Pour le moment, le PDG de Numericable annonce 5 millions de foyers raccordés et 1,7 millions de clients fibre optique mais évoque une tendance qui s’accélère depuis un an, après de longues années de difficultés : "Nous sommes maintenant en croissance, [..] nous sommes à plus de 5,5 % de croissance générale sur notre parc, et sur la partie fibre optique, 11,6 % par an."
 
Attaqué sur l’image de marque du groupe et sur son historique compliqué, le PDG du cablo-opérateur estime que "Numericable qui maintenant rentre en bourse, c’est une marque, c’est un nom, qui pèse de plus en plus lourd dans l’esprit des gens."
 
Pour son entrée en bourse, l’action de Numericable a été sur-souscrite, c’est a dire 10 fois plus d’offres d’achats que d’actions disponibles. Le PDG de Numericable l’explique en se targuant d’être à l’avenir, "probablement un des deux seul réseau de fibre optique en France dans les 10 ans, 15 ans, 20 ans qui viennent. Ce sont ces réseaux qui transporteront les réseaux de demain."
 
Pour le PDG Numericable, la réussite des FAI passera par le réseau mais aussi les services. Selon lui, c’est sur le cumul de ces deux activités "que ceux qui sauront faire gagneront".