Orange se veut rassurant après les annonces de B&You

En lançant une offre double-play à 15.99 €, B&You a initié un vent de panique sur les offres fixes dont les offres de la concurrence se situent entre 30 et 40 € par mois.

Coup d’arrêt sur les marges de la concurrence, B&You semble avoir pris à revers, sur les offres fixe, ses concurrents se livrant une guerre des prix sur le mobile.

Chez Orange, le titre en bourse dévissait de près de 4 %, mais au sein de l’équipe de direction, on se veut rassurant estimant que l’offre de B&You n’aurait qu’un succès très limité. Pour Delphine Ernotte patronne d’Orange France : "il y a un attrait très fort pour les contenus, la télévision de rattrapage, le "cloud gaming"… Renoncer au "triple-play", c’est passer à côté de la révolution."

Bien sur il ne s’agit pas de la Freebox Révolution, mais d’une révolution des usages avec le déploiement de la fibre optique. Pour la directrice d’Orange France, il n’y aura pas de riposte à l’annonce de la marque low-cost de son concurrent Bouygues : "il ne faut pas surréagir. Le marché du fixe est agité depuis des mois, avec des promotions dans tous les sens. Et pourtant, sans baisser nos prix, notre part de conquête est élevée, à 27 %."

Pour Patrice Lambert de Diesbach, à la communication financière, ces annonces visent à faire baisser le titre d’Orange en bourse : "Certains "hedge-funds" estiment que nous avons exagérément performé depuis cet été, ils ont parié sur une baisse et cherchent à initier un mouvement de vente pour en tirer des profits."

Source : Les Echos