Joaquin Almunia : “si on veut un marché unique, il faut un seul régulateur”

Joaquin Almunia : “si on veut un marché unique, il faut un seul régulateur”

Joaquin Almunia, Commissaire Européen à la Concurrence a relancé aujourd’hui le débat sur le marché unique des télécoms.

Il a ainsi exposé sa vision du marché actuel : "les prix sont nationaux, les services offerts sont nationaux. Les opérateurs sont nationaux même si certains appartiennent à des groupes internationaux. Le regulateur est national. L’allocation du spectre est faite par chacun des Etats Membre. Le marché est national."

Pour lui le marché unique est encore loin , "le vrai marché unique européen avec une seule allocation de spectre, un seul régulateur, des possibilités pour chacun des usagers d’obtenir des services n’importe où en Europe et pour les opérateurs de les offrir n’importe où en Europe."

Même si un nouveau "paquet" télécommunication sera présenté par Neelie Kroes,la semaine prochaine puis adopté par la commission européenne, le commissaire Européen à la concurrence ne s’attend pas à "présenter de proposition révolutionnaire en fin de mandat. Mais les choses peuvent s’accélérer sous la prochaine commission."
 
Si le commissaire Européen s’attend déjà à passer la main en mai 2014, il n’a pas hésité à rappeler que "si l’on ne peut avancer vers un marché unique européen dans les télécommunications, on aura de plus en plus d’investisseurs étrangers. Parce qu’ils peuvent considérer qu’ici on fait de bonnes affaires. C’est un argument supplémentaire pour faire le marché unique."

Source : La Tribune