Maxime Lombardini :”la box devient le coeur du foyer numérique et nous avons la meilleure box !”

Maxime Lombardini :”la box devient le coeur du foyer numérique et nous avons la meilleure box !”

Invité de Good Morning Business, sur BFM TV, Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad revient sur les bons chiffres du groupe pour ce premier semestre 2013. Le directeur général de la maison mère de Free revient sur les dossiers chauds de l’opérateur. 

Pour lui les interactions entre la box et le mobile sont devenues cruciales. S’il concède que le succès du mobile vient des marges dégagées par la box et que cette dernière gagne en attractivité grâce aux offre mobiles, selon lui, le succès de Free vient de la box :

 "la box devient le coeur du foyer numérique et on a la meilleure box, ca fait six trimestres de suite qu’on prend presque un abonné sur deux sur le marché Français. […] L’essentiel c’est d’avoir la meilleure box et après tout suit, le mobile, l’action commerciale, la relation abonnée..." 

Le délégué général d’Iliad se veut également rassurant sur les relations tendues du début d’année avec Google et Youtube :

" Il y a eu moins d’agressivité, moins de déclaration publiques, ca veut dire qu’on discute. Il ne faut pas avoir un réseau confisqué par quelques plateformes de services, et il faut trouver un équilibre, donc qu’il y ait des relations économiques vertueuses. Chacun a intérêt a ce que ca fonctionne bien ! "

Enfin le dossier le plus brûlant, le sujet du mobile est au coeur des préoccupations du groupe. Pour Maxime Lombardini, une nouvelle baisse des prix n’est pas pour le moment au programme.

"On a jamais dit que le secteur était sinistré, on a dit que le secteur gagnait beaucoup trop d’argent. 18 mois après on voit bien que les acteurs ne vont pas si mal. On est pas la pour mettre le secteur par terre, on a libéré les usages."

Concernant la subvention du mobile, Maxime Lombardini constate que c’est une partie du marché où les prix n’ont pas encore beaucoup baissé :

"D’ici la fin de l’année, on a l’intention de lancer des offres qui permettent de mettre à disposition un terminal dans des conditions plus acceptable."

Enfin sur le dossier de la 4G. Maxime Lombardini constate que 35 % du parc mobile qui est encore en 2G seul. Pour lui, on ne peut pas installer la 4G en un an :

"La 4G c’est à la fois quelque chose qui est formidable mais qui va prendre du temps. La 4G fait nativement parti de notre projet, mais La 4G c’est plus un très gros investissement publicitaire de nos concurrents, qu’une réalité. "

 Retrouvez l’intégralité de l’interview de Maxime Lombardini sur BFM TV.