L’AVICCA invite les abonnés à se renseigner sur les débits et à peser dans les discussions.

Dans une tribune publié sur le site de l’AVICCA, l’Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel invite les abonnés à comparer les offres "sans oublier son pouvoir de citoyen pour peser dans les choix."

L’AVICCA invite donc les consommateurs à ne pas se fier à leur seul fournisseur d’accès à internet lequel "n’a pas forcément la meilleure des solutions et ne vous donnera pas toute l’information. Et méfiez vous carrément de certaines annonces abusives." L’AVICCA fait ainsi référence aux annonces "jusqu’à 100 Mbits" quand le débit ne peut dépasser 20 ,5 ou moins de 2 mbits.

Elle invite ainsi à consulter les sites des consommateurs : L’Institut National de la Consommation, l’Union Fédérale des Consommateurs, Consommation Logement et Cadre de Vie, l’Association Française des Utilisateurs de Télécommunications, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes mais également de réaliser des tests d’éligibilité parmi lesquels : Ariase, Zone ADSL ou encore Degrouptest.

L’AVICCA conseille également de se renseigner sur les projets de déploiements pour connaître les précisions sur les planning de fibrage privé ou public par immeuble. Elle note également des plannings qui varient selon la taille des immeubles et selon les FAI : "si le vôtre n’est pas encore présent sur le réseau public, incitez le à le devenir ou changez-en !"

Pour ce faire, l’AVICCA conseille de se renseigner auprès de la commune, de l’intercommunalité, du conseil général voir du conseil régional auquel vous dépendez.

Enfin, l’AVICCA invite "chaque citoyen" à peser dans "ces choix politiques lourds au niveau budgétaire, mais indispensable pour l’avenir."